Elizabeth Coulombe et Valérie Laliberté sont deux étudiantes en design de produits qui ont fait le choix d’enntreprendre pour apporter leur design innovateur et durable au monde. Elizabeth parle de conception centrée sur l’être humain, de durabilité et de R&D.

Tirer parti de la tendance au recyclage

L’idée est née au moment où Elizabeth et Valérie préparaient leur diplôme en design de produits, un nouveau programme à l’Université Laval (Québec). Elles devaient travailler à la résolution d’un problème social ou environnemental.

Un produit similaire a déjà été conçu en Corée – le Food Cycler est une machine qui broie les déchets alimentaires pour les réduire jusqu’à 90% de leur volume original et les rendre inodores. En effet, la gestion des déchets alimentaires est déjà bien avancée en Corée du Sud, où le gouvernement a mis en place une politique de ” pay as you trash ” : plus votre sac poubelle est lourd, plus vous payez.

S’inspirant de la Corée, les deux étudiantes québécoises ont commencé à concevoir un produit plus petit et plus ergonomique :

Nous voulons que Tero soit comme un autre appareil électroménager, quelque chose que vous vous sentirez à l’aise de laisser sur votre table de cuisine.

Le produit final devrait transformer un kilo de déchets alimentaires en 100 grammes de poudre fertilisante en trois heures par un processus de déshydratation – c’est un processus rapide et inodore.

“Nous avons travaillé avec des agronomes et des universitaires pour trouver la meilleure façon de recycler les déchets alimentaires. Nous ne voulions pas le brûler. Le processus de déshydratation permet de retenir tous les nutriments à utiliser comme engrais pour le jardinage.”

C’est un objectif de concevoir un produit innovant, c’en est un tout autre de lancer votre première entreprise après seulement trois ans d’études ! Les deux entrepreneuses étudient encore aujourd’hui et travaillent avec des ingénieurs pour fabriquer le produit le meilleur et le plus abordable (grâce à des partenariats avec Solutions Novika et le Centre d’appui à la recherche industrielle au Québec – CRIQ), mais l’entrepreneuriat c’est aussi trouver des investissements, vendre des produits, marketing…..

Lorsque le produit sera finalisé, vous pourrez le commander par le biais d’une campagne de crowdfunding. En attendant, vous pouvez suivre les aventures de Tero sur leur site web ou sur leur page Facebook.